Découverte

Intro

Caractère régional

Décor sculpté

Abbayes et prieurés

Beaulieu :le portail

 

Etudes

Clochers

Roman et gothique

Portails

 

Inventaire

Toutes les églises

Carte des églises

 

Enigmes

Bizarreries romanes

 

Accueil

Liens

Laisser un message

 

Aubazine

Le monastère

Le monastère masculin était un vaste ensemble qui devait permettre aux moines de subvenir à leurs besoins matériels et spirituels. Jouxtant l’église abbatiale, les bâtiments réguliers accueillaient les moines blancs et, dans un quartier séparé, les frères convers. Si le cloître a totalement disparu, il reste des vestiges importants des bâtiments d’habitation. Une aile est particulièrement bien conservée, dans le prolongement du bras nord du transept de l’abbatiale. On y trouve l’ancienne sacristie, la salle capitulaire où la communauté se réunissait et une petite salle de travail. Voûtée d’arêtes, tout comme la salle de travail, la salle capitulaire est encore ceinte des gradins où les moines trouvaient place. La lumière y est abondante, dispensée par de larges baies ouvertes de chaque côté de la porte d’accès. A l’étage se trouvaient les dortoirs des moines, mais les bâtiments ont été réaménagés et surélevés au début du XVIIIe siècle, les dortoirs remplacés par des cellules et des appartements. D’autres vestiges sont éparpillés dans l’enceinte du monastère : les bâtiments de la cuisine, le château de l’abbé qui date de la fin du Moyen Age, en ruines. Les installations hydrauliques, de première importance pour la communauté, sont pour partie toujours visibles. Un grand vivier, qui alimentait en eau des moulins situés en aval, est parfaitement conservé, derrière l’aile nord du monastère. Au centre de la cour, une belle vasque monolithe constituait le niveau supérieur du lavabo des moines. L’eau ne coulant pas à Aubazine, la prouesse des constructeurs fut de l’acheminer d’un point situé à 1,5 km en amont du monastère. Un canal qui emprunte ses eaux au Coyroux a été bâti en dur dans le versant de la colline, surplombant par endroits la falaise (le canal des moines, aujourd’hui menacé d’effondrement, fait l’objet de réparations).

Suite

 

 

 

 

 

Contact

 

Haut de page